Socioecopofi

CAC 40 et s'il était trompeur voire FAUX ?

Du respect du droit à l'information juridiquement opérationnelle mis à jour au
10 04 15

NOUVEAU

ET LE 17 JANVIER 2017, LA CONFIRMATION DE MES PROPOS JURIDIQUES

 Nouveau : 21 06 16 Dernière décision juridique "Lecoq Vallon"

11 04 16 Décision juridique "Lecoq Vallon"

Christian PIRE ?

 

ARTICLE EDIFIANT SITE ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES ET SITE "LACADEMIE.INFO" qui regroupe des instances telles l’AMF, la CIP, la CNCEF, la Cour d’appel de Paris, l’Ordre des avocats etc…

ECRITS

Nouveaux paradigmes d'analyse économique
14 août 2012

Et si certains ratios boursiers (PER, VAR, Price to Book) étaient faux ?
13 août 2012

Raisonner en flux comptables ou en dynamique financière ?
8 décembre 2010

 

DE L’OPPORTUNITE
OU NON
DES 35 HEURES ?

Article paru en 1999

En préambule, je vous rappelle que mes articles n’ont d’autres objectifs que de pousser le lecteur non formé à l’économie et aux autres domaines évoqués à s’y intéresser.
Aujourd’hui, j’ai choisi de traiter le sujet des 35 heures (sujet oh combien polémique).
D’une part, parce qu’il fait partie de la suite logique de mes articles dédiés à l’économie et, d’autre part, parce que, bien qu’étant un chef d’entreprise ayant « payé » le prix fort en termes de changement de structure et d’organisation de travail, je suis persuadé que cette modification se justifiait économiquement. Pour les personnes qui, comme moi, dépasseront toujours les 35 heures de travail hebdomadaire, je vous demande une très grande ouverture d’esprit, car l’article traite d’un raisonnement économique (qui est le mien) et non d’une vérité absolue.

Chers amis lecteurs, bonjour,

Nous avons vu dans l’article intitulé « Economie et maîtrise de l’inflation, c’est la révolution ! » que nous étions passés de l’ère de la production à celle de la productivité (si vous saturez déjà, poursuivez la lecture c’est plus marrant et plus intéressant après).
En clair et décodé, avant, les entreprises vendaient leurs produits chers à peu de monde aujourd’hui elles doivent vendre moins cher, à plus de monde et le plus souvent possible ...
Quelle est l’alchimie à mettre en place pour pouvoir vendre moins cher, à plus de monde et plus souvent ?
Pour vendre moins cher
Une des solutions n’est-elle pas de diminuer les coûts de fabrication (meilleure productivité = travailler mieux, plus efficacement en moins de temps pour le même résultat) et accepter de faire moins de bénéfice par objet vendu ?
Plus de monde
Une des solutions n’est-elle pas que le plus grand nombre d’entre nous puisse acheter (prix adapté aux revenus du plus grand nombre) ?
Plus souvent
En dehors de fabriquer de la mauvaise qualité, une des solutions n’est-elle pas d’accélérer la consommation en modifiant souvent les modes et en renouvelant rapidement les gammes de produits ?
N’est ce pas cette vitesse de rotation des biens (et donc de l’argent) qui fera que l’on assurera un emploi à la majorité ?

N’oubliez pas ! L’Etat ne veut plus alimenter la consommation en s’endettant.
L’argent doit tourner le plus souvent possible, laisser un léger bénéfice à chaque passage et cela un maximum de fois auprès du plus grand nombre possible.

Quelques questions simples
Un moyen d’accélérer la consommation n’est-il pas de donner plus de temps libre aux consommateurs ?
Que fait-on lorsque l’on a du temps de libre ?
Vous je ne sais pas, mais moi, je ne peux m’empêcher de consommer et plus je consomme, plus il faut fabriquer, et plus il faut fabriquer, plus il y a d’emplois et plus les salaires s’adapteront.
Comment assurer la régularité de la consommation, si ce n’est en donnant du temps à la majorité d’entre nous pour consommer ?
Que la majorité ait un emploi n’est ce pas ce qui assurera à chacun un pouvoir d’achat et donc le sentiment humain d’être intégré à la société ?
Lorsque les entreprises feront plus de bénéfices, ne vont-elles pas augmenter les salariés et donc auto alimenter la consommation (surtout si les employés ont du temps pour consommer) ?
Et si la consommation est soutenue, n’est-ce pas ce qui assurera la stabilité de l’emploi ?
Lorsque nous avons une stabilité de l’emploi, n’est-ce pas ce qui nous pousse à investir ? L’affectation de l’argent se fait sur une plus grande masse et n’oublions que c’est cet effet de masse qui est important pour maintenir la consommation, fruit de la prospérité de nos entreprises.
Pour ceux qui voudraient persister avec la structure économique d’hier, se sont-ils posée la question sur l’avenir d’un pays qui compte 20 % de chômeurs (dont une grande partie de jeunes) ?
Au fait, quel avenir pour ces jeunes ?
Et si les 35 heures n’étaient qu’un des facteurs annonciateurs de la nouvelle ère économique ? Les 35 heures ne signifient-ils pas qu’il est temps d’adapter son activité et son monde de gestion à l’économie de demain ?
La baisse du temps de travail n’est-il pas un phénomène constant de l’histoire (à votre avis quelle était la durée moyenne de travail, il y a cent ans ?  60, 70 heures ? Et quelle était la consommation ? Et il y a 50 ans, quelle était la durée moyenne de travail 50, 40 heures ?)
Je parle toujours pour la majorité des personnes mais non pour la minorité d’entrepreneurs, d’employés ou d’ouvriers qui quoi qu’il arrive travaillera toujours plus ?  Ne l’oublions pas l’économie future sera alimentée par la consommation du plus grand nombre et non du plus petit.

Et les Etats-Unis dans mon raisonnement ? L’économie américaine est un cas très particulier car interdépendante dans certains cas et/ou dépendante dans d’autres ; tantôt libérale, tantôt protectionniste. La politique économique des Etats-Unis est dictée par leur stratégie de domination internationale et militaire (cela est une constatation et non une critique)
Et si les Etats-Unis payaient leur dette aux institutions internationales ?
Et si les japonais retiraient les fonds qu’ils ont déposés aux Etats-Unis ?
Etc..
Mais, à contrario, que ce passerait-il si nous n’avions pas les Etats-Unis ?

Le cas d’école que je viens d’exposer ne peut fonctionner que si la majeure partie du salaire est effectivement consacrée à la consommation régulière.
En clair : les charges fixes (achat de bien immobilier, les impôts …) doivent être les plus justes possible (je n’ai pas dit les plus faibles, précision que je pense utile).

Comme je l’ai écrit la semaine dernière, dans le « nouveau » système économique, tout investissement qui diminue très fortement la vitesse de rotation (achat/vente) de la consommation court terme est à combattre sous peine de revenir au système ancien (quelques années de bonnes pour, au minimum, autant de « mauvaises », n’est ce pas l’éditorial du 28 février de la Vie Financière qui résumait cela par «Deux années de bulle ….trois ans de Krach ! ») .

Réflexions : Donner du temps de libre aux consommateurs ou augmenter les salaires par endettement de l’Etat (inflation), que préférez-vous ?

Et si nous allions, enfin, vers une économie « diesel » ?

Economiquement vôtre.

Christian Pire


Charte Humanity Invest

Information Socialement Responsable
6 janvier 2011

Français, investissez...
6 janvier 2011


1) Immobilier, simple logement ou pilier de l'Etat ?
26 décembre 2010


2) Immobilier et défiscalisation
26 décembre 2010


3) Immobilier/Bourse
26 décembre 2010 Mise à jour au 6 janvier 2015

 

Et si l'évaluation des SICAV et FCP était fausse ?

Comparatif de performances, oui mais ?

Qui avait écrit cela dès janvier 2007 ?

Nouvelle Calédonie

  Nouvelle calédonie

CHARTE KANAK


Comprendre et investir en bourse Réseau "Comprendre et Investir" : Répondre à l’obligation juridique de mettre le client en situation de compréhension avant et pendant ses investissements.

Comprendre notre économie avec socioecopofi SocioEcoPoFi

Comment s’aérer et prendre de la hauteur sur ses réflexions lorsque l’on est happé par son environnement privé et professionnel ?Comment sortir des bulles informationnelles qui nous sont proposées voire imposées ?

Découvrir socioecopofi
Humanity Invest

Humanity Invest est une volonté. La volonté de "Bien faire pour bien être". Humanity Invest est votre, notre, monde financier. La seule régulation opérationnelle est celle réalisée en amont des normes techniques par les épargnants et investisseurs eux mêmes.

Découvrir Humanity invest
Humanity Invest Agence d'Information FInancière Humainement Responsable

 

L'Agence d'Information FInancière Humainement Responsable complète l'information des cours officiels par une information plus réaliste et plus adaptée aux investisseursDécouvrir AIFIHR

Agence de cotation boursière alternative IHR AGENCE DE COTATION BOURSIERE ALTERNATIVE

Une Information Boursière Humainement Responsable.

Une lecture différente de la variation des cours de bourse afin d'apporter une plus grande sérénité aux investisseurs. Découvrir notre agence de cotation IHR


socioecopofi.com – Tous droits réservés – L’ensemble du contenu du site socioecopofi.com est protégé par les lois internationales sur les droits d’auteur, les programmes informatiques, les dessins et la protection de la propriété intellectuelle. La copie et la reproduction sont strictement interdites, tant dans la forme, ses idées ou son contenu, totalement ou partiellement, sans un accord écrit de son auteur Christian PIRE. Le Code de la propriété intellectuelle n’autorisant, aux termes de l’article L. 122-5, 2° et 3°a, d’une part, que les « copies ou reproductions strictement, réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective » et, d’autre part, que « les analyses et reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause est illicite » (art. L. 122-4), cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constituerait donc une contrefaçon sanctionnée par les articles L. 335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle
Conception web : Aladin Conseils Cration site internet à Grenoble