Socioecopofi

CAC 40 et s'il était trompeur voire FAUX ?

Du respect du droit à l'information juridiquement opérationnelle mis à jour au
10 04 15

NOUVEAU

ET LE 17 JANVIER 2017, LA CONFIRMATION DE MES PROPOS JURIDIQUES

 Nouveau : 21 06 16 Dernière décision juridique "Lecoq Vallon"

11 04 16 Décision juridique "Lecoq Vallon"

Christian PIRE ?

 

ARTICLE EDIFIANT SITE ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES ET SITE "LACADEMIE.INFO" qui regroupe des instances telles l’AMF, la CIP, la CNCEF, la Cour d’appel de Paris, l’Ordre des avocats etc…

ECRITS

Nouveaux paradigmes d'analyse économique
14 août 2012

Et si certains ratios boursiers (PER, VAR, Price to Book) étaient faux ?
13 août 2012

Raisonner en flux comptables ou en dynamique financière ?
8 décembre 2010

 

 

SYNTHESE DES LETTRES OUVERTES

 

LETTRE OUVERTE DU 19 SEPTEMBRE 2007

 

Bonjour à toutes et à tous,

 

Le 24 janvier, j’écrivais en début de ma Lettre ouverte « Quel début d’année ! »

Aujourd’hui, je pense que je peux dire « Quel mois d’août ! »

Je vous propose ce petit historique de mes conseils :

-          Lettre ouverte du 24 janvier 2007 (CAC à 5638) :

o   Je vous propose de prendre, au minimum, vos bénéfices. Pour les plus dynamiques (dont je suis), je vous propose d’alléger considérablement votre exposition action (en clair, vendre une grande partie de votre portefeuille boursier) et attendre la phase de crainte (ou de peur) à venir qui provoquera une forte baisse.

-          Lettre ouverte du 1 mars 2007 (CAC à 5458)

o   Est-ce le moment de revenir sur les marchés ? En ce qui me concerne, je pense que c’est trop tôt.

o   J’écrivais « Noubliez pas qu’en bourse, c’est le savoir vendre qui vous évite le cercle infernal d’être riche quand tout va bien et pauvre quand tout va mal »

 

Le marché a baissé à 5290

 

-          Lettre ouverte du 18 avril 2007 (CAC à 5858,14) :

o   Les hausses de marché dues à des raisonnements moutonniers non réalisées par une vente ne sont qu’une image éphémère d’un mode de pensée court terme. C’est la situation actuelle. Je vous rappelais mon conseil de prudence.

 

-          Lettre ouverte du 10 mai 2007 (CAC à 6012)

o   Le seul problème est que les risques induits par les comportements moutonniers des marchés financiers sont toujours réels, d’une date et d’une ampleur imprévisible.

o   Lorsqu’un marché monte de quelques pourcents alors qu’il n’y a que quelques titres d’échangés, il baissera de plusieurs dizaines de pourcents lorsque le marché sera à la baisse. N’oubliez pas la démultiplication des ordres de bourse créée par l’effet de crainte et de peur.

o   Même si la baisse ne se fait qu’en septembre, je vous conseille d’attendre et de laisser passer le mirage afin de réinvestir à des cours normaux.

 

Le CAC a baissé en dessous de 5250 !

Et maintenant, que faire ?

Les marchés, après avoir baissé du fait de la crainte qu’il n’y ait pas injection de capitaux par les banques centrales (ou par le biais d’une baisse des taux), s’est repris.

Cette reprise est totalement décorrelée de la réalité économique.

On peut comparer cette accalmie à la paix que l’on aurait obtenue en cédant à un caprice d’un enfant mal élevé.

Certes en cédant à son caprice, on aura obtenu la paix.

Mais cette dernière ne sera que de courte durée et engendrera un caprice encore plus fort la prochaine fois.

Cette crise n’est qu’un des prémices du changement d’économie qui aura lieu dans le milieu des années 2010 (et pourquoi pas en 2016 ?).

Pour ma part, je vous conseille de laisser passer le mois de septembre car une phase de peur basée sur l’économie est encore possible.

Cela veut dire une phase de très forte baisse.

Je conçois que certains d’entre-vous s’étonnent que je conseille de ne pas être investi pendant plusieurs semaines sur les marchés boursiers, mais :

- Le secret de la bourse n’est-il pas la Gestion ?

- La gestion ne veut-elle pas dire le Timing ?

N’oubliez que le secret de la bourse est le TIMING et rien que le TIMING.

 

Hier, je disais :

Savoir acheter, c’est bien

Savoir vendre, c’est mieux et surtout primordial

            Savoir faire les deux, c’est très rare

Aujourd’hui, je dis :

                        Savoir acheter, c’est bien

                                    Savoir vendre, c’est mieux et surtout primordial

                                               Savoir être absent des marchés apporte sécurité et sérénité

Savoir faire les trois, c’est très rare

Je profite de cette « Lettre ouverte » pour vous rappeler l’importance de la formation.

N’hésitez pas à vous inscrire aux formations ECOSOPOFI.

Lire la presse financière (même dit grand public), c’est bien si l’on est formé pour la comprendre.

Dans les autres cas, on s’expose au miroir des alouettes.

N’hésitez pas à prendre un rendez-vous Webcam, par mail sur ECOSOPOFI.COM.

A cette occasion, je pourrai répondre à vos questions et vous pourrez me faire part de vos commentaires afin d’améliorer le site ECOSOPOFI.

Financièrement vôtre

 

Christian Piré

 

LETTRE OUVERTE DU 29 NOVEMBRE 2007

 

Bonjour à toutes et à tous,

 

Dans ma dernière Lettre ouverte datée du 19 09 07, je faisais un point sur l’ensemble de mes écrits depuis le début de l’année.

Je terminais cette lettre en écrivant :

 « Les marchés, après avoir baissé du fait de la crainte qu’il n’y ait pas injection de capitaux par les banques centrales (ou par le biais d’une baisse des taux), se sont repris.

Cette reprise est totalement décorrélée de la réalité économique.

On peut comparer cette accalmie à la paix que l’on aura obtenue en cédant à un caprice d’un enfant mal élevé.

Certes en cédant à son caprice, on aura obtenu la paix.

Mais cette dernière ne sera que de courte durée et engendrera un caprice encore plus fort la prochaine fois. »

Et peu de temps après … ……….la crise des subprimes arriva.

Cette crise a mis en évidence ce que j’écrivais le 19 06 2006 dans mon article consacré aux Hedges fund (voir sur le site sous la rubrique Comprendre la finance », à savoir :

« Il n’y a bien que dans le monde financier que de tels paradigmes existent.

Ce monde que les profanes croient être technique et professionnel se révèle, dans bien des cas, un monde fait d’approximation, de comportements moutonniers, d’allégeance et le tout, sous l’encadrement et le contrôle d’entités étatiques ou « semi étatiques ».

Et pourtant, pour les côtoyer, je sais que ces entités sont indéniablement compétentes ! »

Je vous conseille de lire ou relire la « Lettre ouverte du 10 mai 2007 et l’article « Finance de la Paix » sur ECOSOPOFI.COM écrit, il y a plusieurs années qui avait anticipé la crise que nous venons de connaître.

Gestion de la situation actuelle

A l’heure où l’on parle de fonds de sauvetage français et de freiner la créativité financière, la prise de conscience des excès de la financiarisation va-t-elle dégénérer en peur  ou s’éteindre en attendant la prochaine bulle ou crise de confiance ?  

Que nenni !

La FED sachant que la crise est là, envisage, à priori, de baisser ses taux (= injection d’argent dans l économie) et nous voilà avec des financiers qui refont « flamber » les bourses. Ceux-là mêmes qui, il y a peu, ont été pris en flagrant délit d’incompétence remettent la « sauce ».

Deux voies sont possibles :

- la première, qui milite pour la reprise rapide des marchés. Cette voie met généralement en avant un des thèmes suivants :

- reprise de la consommation avec la fin d’année,

- bonne situation financière des entreprises (hier, peut-être),

- …

- la seconde, qui prend en compte les aspects négatifs économiques (manque de consommation à venir,..), sociologiques (incompétence et mensonge des acteurs financiers, ..), politiques (manque de discernement, …) et financiers (pertes importantes, …).

Si vous choisissez de réinvestir aujourd’hui, il faudra faire preuve d’attention et de réactivité dans le suivi de vos investissements.

Dans le cas inverse, il faudra laisser passer l’orage avant de revenir sur les marchés dans des conditions moins chaotiques.

En ce qui me concerne, après plusieurs années de conseils générateurs de gains CAPITALISES, je continue, pour l’instant, de vous conseiller de rester absent des marchés.

Sauf, si votre suivi de gestion se fait journalièrement et inclus la capitalisation des bénéfices en placements sécuritaires.

N’oubliez pas :

            Savoir acheter, c’est bien

                                   Savoir être absent des marchés apporte sécurité et sérénité

                                                           Savoir vendre, c’est mieux et surtout primordial

                                                                                  Savoir faire les trois, c’est très rare

Je tiens à vous rappeler l’importance de la formation.

N’hésitez pas à vous inscrire aux formations ECOSOPOFI afin de mieux comprendre l’économie et la finance. Lors de cette formation qui est accessible à tous, je n’emploie aucun terme de technique financière.

Cette formation est faite pour être compréhensible par tous.

Pour rappel : Lire la presse financière (même dit grand public), c’est bien si l’on est formé pour la comprendre.

Dans les autres cas, on s’expose au miroir des alouettes.

Si vous préférez un rendez-vous Webcam, pas de problème, il suffit de prendre un rendez-vous sur ECOSOPOFI.COM.

A cette occasion, je pourrai répondre à vos questions et vous pourrez me faire part de vos commentaires afin d’améliorer le site ECOSOPOFI.

Financièrement vôtre

Christian Piré

 

 

 

 

 


Charte Humanity Invest

Information Socialement Responsable
6 janvier 2011

Français, investissez...
6 janvier 2011


1) Immobilier, simple logement ou pilier de l'Etat ?
26 décembre 2010


2) Immobilier et défiscalisation
26 décembre 2010


3) Immobilier/Bourse
26 décembre 2010 Mise à jour au 6 janvier 2015


Et si l'évaluation des SICAV et FCP était fausse ?

Comparatif de performances, oui mais ?

Qui avait écrit cela dès janvier 2007 ?

Nouvelle Calédonie

 Nouvelle calédonie

CHARTE KANAK


Comprendre et investir en bourse Réseau "Comprendre et Investir" : Répondre à l’obligation juridique de mettre le client en situation de compréhension avant et pendant ses investissements.

Comprendre notre économie avec socioecopofi SocioEcoPoFi

Comment s’aérer et prendre de la hauteur sur ses réflexions lorsque l’on est happé par son environnement privé et professionnel ?Comment sortir des bulles informationnelles qui nous sont proposées voire imposées ?

Découvrir socioecopofi
Humanity Invest

Humanity Invest est une volonté. La volonté de "Bien faire pour bien être". Humanity Invest est votre, notre, monde financier. La seule régulation opérationnelle est celle réalisée en amont des normes techniques par les épargnants et investisseurs eux mêmes.

Découvrir Humanity invest
Humanity Invest Agence d'Information FInancière Humainement Responsable

 

L'Agence d'Information FInancière Humainement Responsable complète l'information des cours officiels par une information plus réaliste et plus adaptée aux investisseursDécouvrir AIFIHR

Agence de cotation boursière alternative IHR AGENCE DE COTATION BOURSIERE ALTERNATIVE

Une Information Boursière Humainement Responsable.

Une lecture différente de la variation des cours de bourse afin d'apporter une plus grande sérénité aux investisseurs. Découvrir notre agence de cotation IHR


socioecopofi.com – Tous droits réservés – L’ensemble du contenu du site socioecopofi.com est protégé par les lois internationales sur les droits d’auteur, les programmes informatiques, les dessins et la protection de la propriété intellectuelle. La copie et la reproduction sont strictement interdites, tant dans la forme, ses idées ou son contenu, totalement ou partiellement, sans un accord écrit de son auteur Christian PIRE. Le Code de la propriété intellectuelle n’autorisant, aux termes de l’article L. 122-5, 2° et 3°a, d’une part, que les « copies ou reproductions strictement, réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective » et, d’autre part, que « les analyses et reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause est illicite » (art. L. 122-4), cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constituerait donc une contrefaçon sanctionnée par les articles L. 335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle
Conception web : Aladin Conseils Cration site internet à Grenoble